Comment savoir si on est transgenre ?


Vous n'êtes pas à l'aise lorsqu'on fait référence à vous avec le pronom qui correspond socialement à votre sexe de naissance ? Vous ne vous sentez pas bien dans votre corps à cause du développement de vos traits sexuels ? Ces signes sont peut-être les manifestations de votre transidentité. Mais les problématiques de genre sont complexes et pour savoir si vous êtes vraiment transgenre, vous allez devoir être patient et vous poser les bonnes questions. Pour vous aider dans ce processus de découverte de vous-même, on vous explique tout ce que vous devez savoir sur la transidentité, la dysphorie de genre et sur les étapes à suivre pour savoir si vous êtes transgenre

C'est quoi être transgenre ?

On considère encore (heureusement de moins en moins) qu'il n'existe que deux genres : l'homme et la femme. Pourtant, le consensus scientifique est clair sur le sujet, il n'existe pas seulement 2 sexes, mais 48. Ainsi, entre ce qui est considéré comme l'homme 100 % et la femme 100 % (pour faire simple), il existe 46 nuances sexuelles. On sait même que tous les individus possèdent entre 10 % et 40 % des attributs biologiques du "sexe opposé". Pourtant, à la naissance, on attribue à un enfant le genre qui correspond à ses attributs sexuels. Or, un transgenre, c'est une personne qui ne se reconnaît pas dans le genre qui lui a été attribué à la naissance. Le terme opposé est cisgenre.     

Quelle différence entre transidentité et transsexualité ?

Bien que ces termes soient proches, ils ne sont pas synonymes. Ils concernent 2 situations différentes :

  • Le transsexuel est une personne dont les attributs sexuels ne correspondent pas à l'identité, et qui ressent un fort besoin de modifier son anatomie pour s'attribuer les traits du sexe opposé grâce à une thérapie hormonale ou une chirurgie de réassignation sexuelle.
  • Le transgenre ne se reconnaît pas dans une partie ou dans l'ensemble du genre qui lui a été attribué à la naissance, mais il ne ressent pas le besoin de modifier son corps.

Les signes que vous êtes (peut-être) transgenre

Vous pensez être transgenre ? Il existe des signes qui peuvent vous aider à avoir plus de certitude sur votre identité. Bien sûr, ces traits psychologiques ne constituent pas une preuve formelle de votre transidentité, mais on les retrouve assez souvent chez les personnes transgenres :  

  1. Vous ne vous sentez pas à l'aise avec le rôle social qui est attribué à votre genre de naissance.
  2.  Vous vous sentez comme piégé.e dans votre corps (dysphorie de genre).
  3. Vous ressentez un fort désir pour les caractéristiques sexuelles du genre opposé à celui de votre naissance ou vous souhaitez vous les attribuer.
  4. Vous êtes gêné lorsqu'on s'adresse à vous avec le pronom qui correspond à votre sexe de naissance.
  5. Le développement de traits sexuels pendant votre puberté a été particulièrement traumatisant. (dysphorie de genre).

5 étapes pour savoir si vous êtes transgenre

1. Vous renseigner sur les thématiques de genre et comprendre ce que cela signifie d'être transgenre

Vous devez commencer par comprendre ce que signifie être transgenre. Être transgenre ne signifie pas que vous êtes homosexuel ou hétérosexuel. Votre genre et votre sexualité (ou orientation sexuelle) sont 2 parties différentes de votre identité. Ainsi, il est tout à fait normal d'être homosexuel.le et trans, ou alors, bisexuel.le, pansexuel.le ou asexuel.le. Comme les personnes cisgenres, les personnes transgenres peuvent être de n'importe quelle orientation sexuelle.

Ces questions sont complexes, c'est pourquoi il est important de bien les maîtriser pour éviter de vous faire enfermer dans un carcan social. La quête de votre identité et de votre genre ne doit pas devenir oppressive, mais être une libération.

2. Acceptez-vous et acceptez de vous interroger sur votre identité, pas de questionnement tabou


 Apprenez à vous aimer et à vous accepter comme vous êtes. Exprimez-vous comme bon vous semble et posez vous toutes les questions nécessaires, pas de tabou ! Il est essentiel d'être à l'écoute de vos émotions et pas de la pression (sociale, familiale...) qui s'exerce autour de vous. Par exemple, si vous refusez toute introspection par peur de froisser votre entourage, vous prenez le risque d'aggraver votre situation personnelle ou tout simplement ne jamais vous sentir pleinement vous-même.  

Alors, posez-vous les bonnes questions. Soyez ouvert.e à tout ! Peut-être allez vous découvrir que vous n'êtes pas seulement transgenre, et qu'en réalité, vous vous sentez plus polygenre, bigenre, genderfluide, a-genre... Il existe une multitude d'identités, vous n'avez plus qu'à trouver la vôtre. De même, il n'est pas rare que des personnes transgenres changent d'orientation sexuelle après leur transition. Ce sera peut-être aussi votre cas ? Il n'y a que vous qui pouvez savoir.

3. Entrer en contact avec une (des) personne(s) transgenre(s) et poser des questions

N'hésitez pas à visualiser des vidéos YouTube, ou à lire des témoignages de personnes transgenres pour mieux comprendre votre propre situation. Une fois cette première étape effectuée, vous pouvez essayer de rentrer en contact direct avec des personnes en transition ou qui sont déjà devenues transgenre. Devenir un allié LGBT et un allié transgenre, c'est la première étape vers l'acceptation de vous-même. Faites cependant attention de ne pas heurter la sensibilité de vos interlocuteurs.trices. Parlez de vos sentiments et de votre expérience avant de poser des questions trop indiscrètes. 


4. Vous accorder la possibilité de vous identifier en tant que personne trans

Si vous pensez être un homme trans ou une femme trans, n'hésitez pas à vous identifier comme tel.le, le temps d'un week-end par exemple. Changez de pronom pour voir quels sentiments cela vous inspire. De même, changez de style de vêtement jusqu'à ce que vous trouviez une façon de vous habiller qui vous convient. En effet, les habits sont un marqueur sexuel fort dans notre société, vous habiller avec des vêtements qui sont traditionnellement portés par des personnes d'un genre opposé, vous permettra donc, peut-être, de mieux cerner votre identité de genre.

Enfin, visualisez-vous dans votre futur. Est-ce que vous imaginez dans le corps dans lequel vous êtes actuellement ? Répondre à cette question vous permettra également d'envisager, ou non, une réassignation sexuelle médicalisée.

5. Consulter un.e thérapeute expert.e du genre 

Pour finir, il est essentiel de consulter un thérapeute spécialiste du genre. Ce professionnel ne décidera pas à votre place de votre genre, mais il vous aidera dans votre introspection. Si votre entourage est fermé aux questions de genre, c'est également un bon moyen de simplement dire ce que vous ressentez et de vous confier à une personne. Mais faites bien attention au choix du thérapeute. Lors de vos dialogues avec des personnes transgenres, essayez de savoir s'ils ont des experts à vous conseiller.

Savoir si on est transgenre : vos questions

Faut-il vous confier à vous proches sur vos interrogations sur votre transidentité ?

Même si votre famille est ouverte aux questions de genre. Il est préférable de vous confier en prenant des précautions. Parlez des problématiques de genre de manière générale pour connaître leur opinion. En fonction de leur réaction, vous pouvez, ou non, décider de vous confier à eux. Sinon, essayez de vous confier à un.e ami.e, une association , ou à un thérapeute. En tout cas, une personne de confiance. 


Comment savoir si votre enfant est transgenre ?

Si vous pensez avoir un enfant transgenre, vérifiez s'il présente plusieurs des caractéristiques suivantes :

  • IL/Elle veut se faire appeler autrement.
  • Il/Elle est socialement en retrait.
  • Il/Elle veut porter des habits qui correspondent socialement au genre opposé.
  • Il/Elle joue à être du genre contraire.
  • Il/Elle rejette ses parties génitales.
Bien sûr, ces signes ne veulent pas forcément dire que votre enfant est transgenre. Il/Elle est peut-être simplement en train d'explorer toutes les possibilités de son identité avant de se fixer. Mais qu'il soit cisgenre ou transgenre, il faut l'accompagner avec compréhension et amour.


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés